mm

 Sexo - Psycho -

Mehrez Mabrouk

psychologue, psychothérapeute FSP, sexologue, thérapeute

Qu'est-ce que la sexologie ?

L’association suisse des psychologues sexologues cliniciens a été créée vendredi 16 janvier 2009 à Lausanne. Cela reflète le développement de cette branche, explique le sexothérapeute lausannois, membre du comité.

 

La sexologie n’est pas une nouveauté. Qu’est-ce qui vous incite à constituer cette association maintenant?

La formation en sexologie s’est effectivement mise en place dans les années 1970, mais, désormais, on applique beaucoup plus toutes ces données dans la prise en charge des patients, d’où le terme clinicien. Comme nous sommes toujours plus nombreux, que les problèmes sexuels sont de plus en plus présents et que nous sommes plus demandés, nous avons pensé que c’est le moment de nous faire connaître, de montrer qu’il y a des spécialistes formés (pour la Suisse romande, ce diplôme postgrade s’obtient à l’Université de Genève) et qu’ils répondent à un besoin.

 

Pourquoi augmente-t-il?

Les thérapeutes non formés n’abordent pas ces problèmes avec leurs patients, qui font donc appel à nous. Avec l’évolution de la société, des mœurs, des mentalités, et des rapports entre homme et femme, il y a de plus en plus de questions sur la sexualité et les gens y cherchent des réponses; il est aujourd’hui possible d’en parler, alors que ce n’était pas le cas avant.

 

Pour quelles raisons les gens font-ils en général appel à un sexothérapeute ?

Les problèmes les plus courants sont les pertes de contrôle (troubles érectiles, impuissance) chez les hommes, la perte de la libido chez les femmes, et les troubles de l’identité et de l’orientation sexuelle.