mm

 Sexo - Psycho -

Mehrez Mabrouk

psychologue, psychothérapeute FSP, sexologue, thérapeute

Groupe de parole thérapeutique pour addictes sexuels.

Inscription

• Lorsque la recherche du plaisir sexuel se transforme en souffrance psychologique qui s'exprime par des états d'angoisse, des sensations de manque et d'altérations des obligations sociales et professionnelles.

• Au moment où vivre sa sexualité et connaître d'autres expériences sexuelles n'est plus possible que dans la perte de contrôle par des comportements compulsifs qui deviennent source d'auto-oppression, de détresse, de désespoir, de mal-être, bref de dépression pour certains hommes et femmes.

 

Dans les sociétés humaines, en raison parfois d'une mauvaise éducation dans le domaine de la sexualité basées sur les tabous et les interdits, et d'autres fois en raison d'une perception erronée de la sexualité qui donne un accès dès le plus jeune âge, et cela sans limite, à des images et des pratiques pornographiques, le comportement sexuel pour certains hommes et femmes se transforme en addiction que l'on peut essayer de définir de la manière suivante :

 

Qu'est-ce que l'addiction sexuelle et quelles sont les différentes formes de l'addiction sexuelle ?

 

On parle de dépendance sexuelle au moment où l'on est confronté à tout comportement cognitif et physiologique dans le domaine de la sexualité qui devient compulsif et incontrôlable de la part de la personne. Par exemple, comme :

 

• La masturbation compulsive

• La consultation compulsive de sites web classés X (cyberpornographie)

• La consultation compulsive de films classés X

• La séduction et la drague compulsives

• La fréquentation compulsive de sex-shop, de salon de massage classé X, de bordels

• La fréquentation compulsive de lieux de rencontre prévus pour les relations sexuelles furtives

• La mise en pratique compulsive des fantasmes sexuels

• La pratique compulsive des activités sexuelles à haut risque

 

De plus, hormis les personnalités identifiées comme perverses narcissiques qui présentent une forme de paraphilie et les paraphilies non admises par la société et le système judiciaire, les différentes paraphilies qui ne sont pas assumées par les personnes qui les présentent (vu leur impact négatif sur la santé et la vie de ces personnes) doivent être classées dans la catégorie des dépendances sexuelles.

 

Qu'est-ce que le trouble de l'addiction sexuelle ?

 

Il s'agit de comportements sexuels pathologiques en lien avec l'activité sexuelle qui visent au départ à réaliser un désir puissant d'une activité sexuelle dans le but de libérer des sensations pour atteindre une décharge sexuelle dans le plaisir. Cette décharge enfin libérée apporte une réponse au cerveau de l'ordre du "shoot" sexuel que les dépendants aux drogues durs éprouvent au moment où ils réalisent leur "shoot". Il s'agit de symptômes comme l'euphorie, de sensations de profond bien-être et de satisfaction, de sensations de détachement. Cette sensation de "Shoot" est par définition limitée dans le temps et se renforce à chaque répétition. Une fois que la décharge et la sensation recherchée sont atteintes, le sujet plonge dans un état de détresse, d'angoisse, de culpabilité, de dégoût, avec un sentiment d'insatisfaction qui se traduit par une souffrance psychologique, un état de désarroi et de mal-être qui n'empêche pas la personne de reproduire les mêmes comportements sexuels pathologiques dans un laps de temps plus ou moins court au rythme du degré de la dépendance, pour aboutir, inévitablement et sans cesse, au même résultat, sans aucune possibilité d'avoir le contrôle sur ce comportement, vu l'état de manque qui s'installe. Au moment de la sensation de manque, le sujet présente une forme de dépression profonde, avec des sensations de vide, d'inutilité, de profond désarroi et tristesse. Il présente un état de morosité, et d'auto dévalorisation, de l'agressivité, une tendance à l'isolement social, ainsi qu'une perte de notion du temps.

 

Au niveau physique, le sujet peut présenter des crises d'angoisses, des contractions musculaires, de la transpiration, des rougissements dûs au sentiment de honte ou de gêne, et des tremblements.

 

Donc, l'addiction sexuelle est une pathologie du système de réponse avec un impact qui peut être extrêmement négatif sur l'état de santé et la vie de la personne. Dans certains cas, cet état de manque et de perte de contrôle sur le comportement sexuel pathologique amène les personnes à perdre leur travail, leur fortune, et peut mener à la mort suite à une maladie sexuellement transmissible, par épuisement, ou par suicide.

 

Le diagnostic

 

L'addiction sexuelle n'est toujours pas référencée par le DSM (manuel Diagnostic et Statistique des troubles Mentaux), et le CIM 10 (Classification internationale des troubles mentaux et des troubles du comportent).

 

Elle est toujours considérée comme symptôme faisant partie d'autres troubles référencés, comme les troubles sexuels non spécifiés, la dépression maniaque, les troubles obsessionnels et compulsifs (TOC), les paraphilies, et les troubles de la personnalité narcissique.

 

Dans la dernière version du DSM V publié le 18 mai 2013, la proposition faite pour répertorier l'addiction sexuelle comme diagnostic officiel n'a pas été admise. A la place, une nouvelle catégorie y figure sous l'appellation de "trouble hypersexualité" qui s'applique aux sujets présentant des symptômes relatifs à l'addiction sexuelle. Cette nouvelle catégorie n'est pas appropriée et ne reflète pas la réalité à laquelle les psychothérapeutes et les sexologues font face dans les cabinets de consultation pour traiter les cas d'addiction sexuelle.

 

En effet, la notion de l'hypersexualité peut correspondre aussi à des comportements sexuels qui peuvent être source d'épanouissement et de satisfaction pour les personnes qui les assument et qui les gèrent bien dans le cadre de ce qui est déjà admis par la société. L'hypersexualité ne peut donc pas être classée comme trouble de comportement sexuel pathologique, contrairement à la notion de l'addiction ou de la dépendance sexuelle qui englobe tous les comportements sexuels pathologiques dans une forme d'hypersexualité déclenchant les symptômes négatifs déjà décrits en relation avec la dépendance sexuelle.

 

La méthode utilisée

 

Dans les thérapies individuelles et dans les groupes de parole thérapeutique liés à la problématique de dépendance sexuelle, Mehrez Mabrouk , fort d'une expérience professionnelle de plusieurs années en tant que psychothérapeute et sexologue, pratique une approche thérapeutique multidisciplinaires qui est ouverte aux différentes méthodes thérapeutiques reconnues, comme la thérapie comportementale et cognitive, et l'approche psychanalytique appliquée dans la sexologie, ainsi que les différentes approches qui ont fait leurs preuves dans le domaine de la thérapie sexuelle.

 

Le cadre

 

Les thérapies se font dans des groupes composées de 6 personnes à un rythme bimensuel.

 

Les personnes qui désirent participer à un groupe de parole thérapeutique peuvent s'inscrire en complétant le formulaire ci-dessous :

Formulaire d'inscription

Les données sont et resteront strictement confidentielles.

Nous vous contacterons pour une séance d'évaluation en individuel en vue d'intégrer un groupe qui vous correspond.

Au plaisir de vous rencontrer,

Mabrouk Mehrez